Un nez rouge pour tous

Histoire de l'Ecole

L'Ecole de Cirque Snick a vu le jour en février 2012. A l'origine se trouvent des stages cirque que Caroline Ranc, actuelle directrice de l'école, organise depuis de nombreuses années déjà.

Dès lors, régulièrement sollicitée par des parents, l'envie lui vient de créer une structure permanente, où l'initiation faite pendant une semaine de stage de cirque peut se concrétiser, à l'année, dans les locaux de l'Ecole de Cirque Snick à Aigle.

Fin 2011, Caroline Ranc prend alors son bâton de pèlerin à la quête d'une salle correspondant aux contraintes nécessaires à l'exercice du cirque. C'est finalement sur « la commune d'Aigle » que l'école s'implante, dans les anciennes casernes de pompiers de la ville.

A ce jour, l'Ecole de Cirque Snick compte une centaine d'élèves et souhaite garder une taille humaine et familiale.

Un des buts de notre école est également d'apporter la pratique du cirque à la population de personnes présentant un handicap. Qu'il soit physique ou mental, nous pensons qu'il y a toujours un moyen d'apporter de manière ludique des apprentissages (arts du cirque, théâtre, clown,...) tout en valorisant la personne.

Sur la vidéo, il y a largement de quoi se faire une idée sur notre travail. Il s'agit de l'émission "faut pas croire" qui a été diffusée sur la RTS en 2013.

Voir l'émission

 

  1.  

    Portrait de l'Institution

L'Ecole est structurée en association. Un comité en assume les décisions stratégiques.

L'Ecole souhaite avant tout que les élèves prennent du plaisir dans l'exercice des arts du cirque. Elle s'évertue à créer un espace de convivialité où chaque élève peut se sentir à l'aise et s'épanouir dans un esprit de non compétitivité et exempte de jugements. Elle désire apporter des valeurs telles que l'estime de soi, le respect de l'autre, l'assurance et la reconnaissance.

L'Ecole s'engage à créer un programme personnalisé pour chaque élève selon ses envies, ses éventuels besoins et dans le respect de ses capacités physiques. Elle offre un éventail de disciplines des arts du cirque et encourage, sans les forcer, les élèves à leur découverte. Chaque élève est libre d'approfondir une ou plusieurs disciplines. Les élèves ne sont pas poussés dans l'esprit de compétition ni dans celui de la performance. Des règles de sécurité sont établies pour chaque discipline.

L'Ecole prône le dialogue entre parents, élèves, enseignants et membres du comité. Elle met un soin particulier à l'accueil des élèves et de leurs parents. Les enseignants sont à l'écoute et ouverts à la discussion.

 

Projet

a. Objectif

Nous souhaitons proposer un projet d'envergure à des personnes en situation de handicap. Nous proposons une activité originale adaptée à chacun. Nous souhaitons aussi montrer à un large public (écoles, écoles spécialisées, population de la Suisse romande, personnes en situation de handicap, Ems, institutions) que ces personnes peuvent aussi se dépasser et réaliser de grandes choses. C'est pourquoi nous avons à cœur de jouer ce spectacle dans la région lausannoise, la Riviera vaudoise, le Chablais, la Côte ainsi que le Valais. Ce qui correspond à une douzaine de spectacles. Le but est de pouvoir se produire dans divers endroits tel que : Théâtre, salle de spectacle, salle villageoise et festival. Nous souhaitons sortir des institutions et faire une tournée qui pourra être visible aux yeux de chacun.

b. Préparation du projet

Dans un premier temps, l'Ecole de cirque Snick prend contact avec certaines institutions afin de pouvoir constituer l'équipe composée de 15 résidents.

Durée estimée : 6 mois

c. Une fois les résidents choisis au sein des institutions, deux enseignants de l'Ecole de Cirque Snick donneront des cours d'une heure, à raison d'une fois par semaine. Bien évidemment, le rythme est à discuter avec les responsables des groupes de vie et la formule est adaptable. Durant cette période, le résident est progressivement et selon ses capacités amené à produire un numéro, le plus souvent collectif. Un soin particulier est donné à intégrer les particularités liées au handicap ; ainsi une chaise roulante peut totalement être exploitée au niveau scénique. Un tiers des artistes sera des personnes valides et les deux tiers restant seront composés de personnes en situation de handicap.

Durée estimée : 10 mois

d. Après avoir créé plusieurs numéros avec les artistes, le but sera alors de rassembler l'ensemble des morceaux du puzzle afin de créer véritablement le spectacle. Une salle suffisamment grande devra être trouvée dans un lieu accessible à tous.

Durée estimée : 2 mois

e. La dernière phase, quant à elle, représente l'aboutissement de ces longs mois de préparation. En effet, l'idée est de présenter ce spectacle au public. Notre désir est d'aller au-devant de personnes qui ne sont par forcément en contact direct avec la population présentant un handicap. Ainsi, le spectacle peut être présenté à tout public.

Selon l'infrastructure, nous nous produirons dans des théâtres, EMS, écoles, et bien d'autres endroits où des personnes seront intéressées par notre projet.

f. Le projet est financé en partie par la fondation Teamco, nous demandons à chaque institution ou participant de participer financièrement selon ses possibilités.

g. Synopsis : Nom du spectacle : Illusion

Entre jeux de couleurs et jeux de lumière, hauteur et largeur, les artistes se croisent et se confondent sur scène afin de créer une ambiance poétique et humoristique. Les objets de jonglage s'envolent d'une part et d'autre de la scène. Les aériens, les portés et l'équilibre viennent compléter cette rencontre de styles pour nous emmener dans cet univers ou les différences s'effacent…

Voir article de presse

 

sponsor

Office du tourisme aigle teamco Fondation schweiz loterie romande Mister Babache Rotary Club